Catégories
article du jour Concert Musique contemporaine Musique moderne (20 ème siècle)

L’opéra : Un genre musical mal aimé au 21-ème siècle ?

L’opéra est un genre bien à lui notamment avec le chant lyrique. Certains mélomanes qui apprécient la musique classique peuvent ne pas aimer ce genre à cause des différents arts dans un opéra : Théâtre, chant lyrique, danse, musique orchestrale. Lorsque nous mettons tout cela bout à bout, on se rend compte que c’est un genre musical exigeant, coûteux, un peu à part, qui demande des aménagements matériels par rapport à un concert de musique classique.

Voilà pourquoi, des lieux publics sont consacrés à cet art (Opéra Garnier, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier…) qui sont des lieux financés par le ministère de la Culture. Avec des saisons entières consacrées à ces différents chef d’oeuvres…

Nous pouvons également voir un opéra dans certains festivals, l’été. Ce que je conseillerais aux « novices » qui veulent essayer avant d’aller voir un vrai spectacle vivant, c’est de tenter l’expérience au cinéma. (Voir Pathé/Gaumont dans votre ville, pour avoir vos billets).

Cela vous permets de voir un vrai spectacle (En direct, dans les conditions d’un opéra) tout en restant près de chez vous, avec un billet payé à 40 euros (Oui, plus cher qu’un billet de cinéma mais c’est pour la retranscription du direct)

Un billet pour un vrai opéra se trouve entre 12 euros (Pour les enfants/étudiants) et 200 euros. Comme tout spectacle populaire d’ailleurs, loin de l’image que nous pouvons avoir de cet art, souvent vu comme « Art pour riche snob ».
Ce qui est totalement faux ! L’art lyrique, si nous apprécions l’art, doit être à la portée de tous !

Alors depuis quelques années, l’opéra a fait un gros travail pour améliorer son image auprès de tout public et ça fonctionne. (En dehors du Covid-19 et de la crise sanitaire qui en découle). L’opéra était le « Netflix » d’avant. Les histoires véhiculaient par cet art sont de vrais pièces théâtrales avec une vraie trame, des personnages, un décor somptueux. Cet art devrait être populaire car finalement c’est un spectacle comme les comédies musicales par exemple. Avec une musique de qualité, un livret très fouillé, des chanteurs lyriques qui sont de formidables comédiens et danseurs ! C’est un spectacle de qualité qui n’est pas plus cher qu’un concert avec une vedette de la chanson de variété.

L’opéra souffre également d’une image « d’art du passé ».

Le premier opéra serait « L’Orféo » de Claudio Monteverdi en 1607. Si l’opéra a une histoire très riche (30000 opéras recensés depuis celui-là), l’opéra de notre époque souffre encore plus d’un manque de visibilité. Comme vous savez, chers mélomanes qui traînent sur ce site, à la recherche de la pépite musicale de notre époque, l’opéra contemporain est encore moins  mis en avant  dans les programmes spécialisés, souvent même annulés dans les festivals faute de visibilité. Pourtant, l’opéra, ce n’est pas que « Carmen » de Bizet, « La flûte Enchanté » de Mozart ou encore « Guillaume Tell » de Rossini. C’est aussi et surtout des opéras qui traitent des inquiétudes de notre époque comme « Doctor Atomic » (sujet autour de la bombe nucléaire) de John Adams, « L’espace dernier » de Matthias Pintscher ou encore « Le soulier de satin » de Marc-André Dalbavie, création commandée par l’opéra de Paris il y’a deux ans, joué il y’a six mois. L’opéra est riche de créations encore à notre époque mais ne sortent pas comme à l’époque de Bizet, au milieu du peuple dans la rue ou lors d’un festival d’été et c’est bien dommage. L’Opéra de notre époque a encore de beaux jours devant lui malgré le pessimisme actuel sur le sujet appuyé par la crise sanitaire. Il faut continuer à sortir au spectacle et résister pour que ces œuvres et futurs chefs-d’œuvre arrivent jusqu’à vos oreilles.

Afin de vous simplifier la vie dans vos démarches pour accéder à cet art, je tiendrais une rubrique « opéra contemporain » sur ce site. Ce qui permettra à tous d’avoir accès à des joyaux ! Pour commencer, je vous conseille « Youtube » et les plateformes streaming musicales. Pour écouter la musique et le chant d’un opéra, c’est plutôt facile d’accès. Quasi chaque compositeur a crée un opéra (au moins) dans leur carrière, sauf peut-être les très jeunes compositeurs et Jean-Sébastien Bach mais je vais de toute façon en parler régulièrement ici. Vous pouvez également trouver des opéras parfois sur Arte ou sur la chaine spécialisée « Mezzo » (qu’on peut avoir en payant 10 euros par mois) et il y’a beaucoup de choix d’opéras. Si vous êtes plus « Netflix » vous pouvez vous abonner à Médici TV.

C’est le « Netflix de la musique classique et contemporaine ». Avec un abonnement annuel de 49 euros, vous avez accès à moult concerts et des centaines d’opéras, notamment ceux actuels et parfois même des opéras en direct. C’est (selon moi) un des meilleur moyen pour avoir accès à beaucoup de concerts sans pour autant avoir le temps d’y aller dans une vraie salle et sans se ruiner. Avec Mezzo. (D’ailleurs le nouveau directeur de Mezzo est le fondateur de Médici TV) Médici et Mezzo = même combat. Il existe également des opéras disponibles en disque blu-Ray. Notamment Bel-Air, un label de DVD qui est spécialisé dans la diffusion d’opéras. Le prix est abordable et cela vous permet de regarder sur votre télévision. 

Vous avez également France Musique (la station générale) ainsi qu’une « Webradio » spéciale « Opéra » diffusée par eux. Ce qui permets d’avoir (gratuitement) sur votre téléphone, un bon aperçu de l’histoire lyrique tout en ayant également des extraits d’opéras actuels. Très intéressant pour les trajets, les moments de travail au bureau. Si vous êtes jeune et habitué aux « Youtuber », il existe une chaine hyper intéressante « l’opéra et ses zouz » : https://youtu.be/VGK4ui4xfnw

L’opéra et ses zouz

C’est une jeune chanteuse lyrique qui fait des vidéos avec simplicité et humour autour de son art lyrique, elle épluche, explique les histoires des opéras, des coulisses de cet art souvent trop traité avec « guindage ». Elle démocratise à sa manière, cet art qui ne demande qu’à être vu par un maximum de mélomanes.

L’opéra est un art vivant, ce qui signifie que de jouer des vieux opéras, c’est intéressant pour connaître les œuvres des anciens compositeurs mais il est aussi et surtout un art de notre temps qui sait également capter notre époque, nos inspirations, nos inquiétudes mais également nos joies, nos émotions car c’est surtout cela l’opéra : Un captage d’émotions » riches et intenses comme tout art d’ailleurs.

Il est donc important de connaître les nouveaux opéras et de comprendre les enjeux afin de contribuer à sa survie et à votre plaisir de spectateur ! 

Liste des liens en référence à l’article.

Le Soulier de satin de Marc-André Dalbavie (medici.tv)

Musique classique, jazz, opéra et danse à la télévision | mezzo.tv

Radio Opéra de France Musique | Écouter les plus belles voix (radiofrance.fr)

(1) Escaich : Claude | Jeremie Rhorer & Olivier Py | Opéra de Lyon 2013 (DVD trailer) – YouTube

(1) “La Clémence de Titus” de Mozart par l’Opéra Royal de Wallonie – YouTube

Par Pierre Louis Michel

Je suis un passionné de musiques actuelles. Je dessine aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *